PERSONNALITES LOCALES

Quelques personnalités ont marqué le passé de la vie de Tintigny par leurs talents, leurs bienfaits reconnus par de hautes dignités.

Jean-Charles de Hugo
Fils d'un officier féodal de la Seigneurie de Florenville, né à Les Bulles, Jean-Charles de Hugo s'installe à Bellefontaine après son mariage en 1711.  Devenu Officier féodal des Seigneuries de Bologne, Ste-Marie et Villemont, il se fait construire une belle demeure en 1714, au centre de Bellefontaine (bâtiments qui abritent actuellement les écoles communales).  Anobli par l'Empereur Charles VI en 1733, il meurt en 1762 et est enterré dans l'église de Tintigny

Jean-Louis Orban
Originaire de Gérouville, il habitait à Lahage lors du début de la révolution française.  Il a pris part à plusieurs attaques contre les révolutionnaires français qui pillaient la région de Virton.  Une fois les français installés, ils se mirent à la recherche de ces résistants.  Ils tuèrent Jean-Louis Orban non loin de Lahage dans les années 1790.

Camille Joset
Originaire de Aymaille, il sera commissaire provincial en 1914.  Il créera le comte d’aide aux sinistrés pour aider à reconstruire et à nourrir les habitants du sud Luxembourg sinistrés lors des batailles du 22/08/1914.
Résistant en 1914, il le sera encore en 1940, il sera fusillé par les allemands.

Louis et Anthony Collard,
Héros de la résistance 14-18, membres du réseau « Dame Blanche », capturés à Liège au Quartier Général de « Dame Blanche » le 8 mars 1918 ; ils furent torturés puis exécutés à la forteresse désaffectée de la chartreuse (Robermont Liège) sans avoir donné le moindre nom du service de renseignements.
Leurs corps reposent toujours au cimetière de la Chartreuse.  Une stèle a été élevée en leur mémoire devant l’église de Tintigny.
Pour en savoir plus sur leurs histoires : cliquez ici

Les Seigneurs de Barbanson, de Villemont
Ils occupèrent des fonctions de Prévôt à Florenville, Etalle, Chiny, Marville, et Arnoux de Mérode qui fut membre du Conseil de Luxembourg (1655)

du Faing François
Né à Izel, le 28 octobre 1809, docteur en médecine, chirurgie et accouchements qui s’était fixé à Tintigny où il mourut le 31 décembre 1833.  Il n’avait que 22 ans !

J.B. Heuschling,
J
urisconsulte, né à Luxembourg en 1764 qui fut nommé huissier à Tintigny le 4 novembre 1788.

Englebert Philippart
Provenant du pays de Bastogne, bachelier en théologie qui fut curé à Tintigny de 1630 à 1676.  Il fonda au profit des enfants de sa paroisse une bourse d’études au séminaire de Luxembourg.

Le Président Jeantin,
Auteur entre autres de plusieurs ouvrages très connus sur l’ancien Comté de Chiny qui passa les dernières années de sa vie à Tintigny. En 1873, il écrivit un long rapport sur la découverte d’un cimetière romain près de Poncelle.

Le Baron Frédéric d’Huart,
Officier de l’armée Belge, assassiné au Mexique, au début de 1866 où il était allé notifier aux dirigeants de ce pays, la mort de notre premier roi Léopold 1er.

Thierry d’Ansat.
26ème abbé d’Orval, abbé de 1364 à 1377, il succède à Nicolas III.  Il sera inhumé dans la salle du chapitre de l’abbaye (originaire d'Ansart)

Marcel Moreau
Né en 1893 à Poncelle, grand poète et artiste patoisant, il écrira de nombreux poèmes, des pièces de théâtre, des nouvelles,il fut toute sa vie un fervent défenseur du patois gaumais dans toute la Belgique.  Il mourra non loin de Poncelle à la Gare de Ste-Marie en 1960.

Edouard Liégeois
Né à Orval en 1846, son père est originaire de Ste Marie s/Semois et sa mère de Tintigny.  Ils rentreront à Tintigny en 1856.  A partir de cette date, le petit Edouard s’intéresse à Tintigny et en grandissant son goût pour l’histoire locale ne fait que croître.
On lui doit une remarquable monographie de Tintigny : des origines jusqu’en 1900.  Il écrira ensuite en 1856 un travail très complet sur les rues et les habitants de Tintigny.  De plus, il sera le premier à écrire un lexique glossaire sur le patois gaumais et ce en 1880.
Il s’est éteint à Hollogne aux Pierres (Liège) le 11 juillet 1922.

Jean de Rossignol 
sera élu le 18 octobre 1453 32ème abbé d’Orval, 1er représentant des Etats du Luxembourg.  (originaire de Rossignol)

Marie-Thérèse BASTIN
Jeune fille de St-Vincent qui était fiancée à Louis Collard (voir ci-dessus).
Après le décès de son futur époux et après la guerre de 14-18, elle entre dans les ordres chez les Carmélites.  Elle sera désignée pour aller ouvrir un couvent en Corée.  En 1950, lors de la guerre entre la Corée du Nord et la Corée du Sud, elle dut subir une marche forcée de plus de 100 kms.  Elle mourra en héroïne au cours de cette marche après avoir soignée de nombreuses personnes succombant à ce calvaire.