Résultat des Elections Communales du 14  octobre 2012

 

Tableau de recensement

 

 

Bulletins valables :

2500

Bulletins votes tête de liste :

110

Bulletins votes nominatifs :

2390

 

 

Liste 9 – A Venir :

 

 

Chiffre électoral :…                   2500

Les 13 sièges attribués

Chiffre d'éligibilité :                  2322(1)

Effet de la dévolution :               715 (2)

 

Effectifs :

·        PIEDBOEUF Benoit – 1.012 voix

·        MARECHAL François – 855 voix

·        MICHEL Isabelle – 652 voix

·        LOUETTE Anthony – 489 voix

·        LABRANCHE Philippe – 456 voix

·        ZANINI Sandrine – 369 voix

·        DESTREE Benjamin – 355 voix

·        HALLOY Christophe – 238 voix

·        LEQUEUX Guy – 216 voix

·        POUGIN Tania – 208 voix

·        HABRAN Sonia – 189 voix

·        VANDENBERGHE Carine – 183 voix

·        FARINELLE Véronique – 180 voix

 

 

Comment sont-ils élus ?

Le décompte des élections se fait en deux temps : d'abord le nombre de sièges par liste, ensuite l'affectation de ces sièges.

Pour la première étape, on comptabilise le nombre de voix obtenues par chaque liste et l'on obtient ainsi le chiffre électoral de chacune.  Même si vous avez coché plusieurs noms d'une même liste, cela ne fait qu'une seule voix pour la liste (l'intérêt de ces votes de préférence, ce sera pour la seconde étape).

Les chiffres électoraux sont ensuite divisés par 2, par 3, par 4 et ainsi de suite. On obtient donc une série de quotients.  Puisqu’il y a 13 sièges à pourvoir, les 13 plus gros quotients permettent de répartir les sièges entre les listes.

Nous arrivons maintenant à la seconde étape.  C'est la particularité du système électoral belge : si un parti a 5 élus, ce ne sera pas forcément les 5 premiers de la liste. Les voix de préférence permettront à un candidat moins bien placé de dépasser tout le monde.

Voici comme on procède :

-          On prend le chiffre électoral de la liste (nombre de voix), on le multiplie par le nombre de sièges attribués à cette liste, puis on le divise par le nombre de sièges + 1. Nous avons ainsi le chiffre d'éligibilité.

-          On calcule ensuite le «pot commun », dans lequel les candidats d'une liste pourront puiser pour atteindre le chiffre d'éligibilité. Pour ce faire, le nombre de votes en tête de liste est multiplié par le nombre de sièges de la liste.  Le résultat est ensuite divisé par deux.  On obtient l’effet de la dévolution.  

-          On prend le premier candidat de la liste, on regarde ses voix de préférence et, au besoin, on puise dans le pot commun le nombre de voix nécessaires pour atteindre le seuil d'éligibilité. On passe ensuite au deuxième, puis au troisième etc.

Quand le pot commun est épuisé, les voix de préférence déterminent, seules, les élus, sans plus devoir atteindre le chiffre d'éligibilité. En cas d'égalité, l'ordre sur la liste prévaut.

 


 

(1) Chiffre d’éligibilité = (Chiffre électoral x Nombre de sièges) / (Nombre de sièges + 1)

(2) Effet de la dévolution = Votes tête de liste x Nombre de sièges / 2